Les danseuses brodées de Jose Romussi

Jose Romussi est né au Chili (1979) où il a suivi une formation de paysagiste. Après avoir vécu aux à New York, il habite désormais à Berlin.

C’est un artiste touche-à-tout. J’ai remarqué son travail alors que je recherchais des artistes qui travaillaient avec le fil/la couture/la broderie, mais il semblerait qu’il ait tout d’abord commencé par faire des collages. C’est d’ailleurs grâce à ses collages qu’il aurait décidé, lors d’une conversation, qu’il serait artiste. Il raconte : « Une artiste chilienne qui dirigeait un collectif d’art m’a demandé si, comme toutes les autres personnes présentes dans la salle, j’étais artiste et j’ai dit « oui ». Puis, on m’a demandé s’il était possible de voir ce que je faisais, alors je me suis pris quelques jours et j’ai commencé à faire des collages avec de vieux dessins que j’avais fait enfant et des photos que ma mère collectionnait. Je leur ai montré, ça leur a plu et ils m’ont demandé de travailler avec eux. Tout est parti de là ».

Mais l’artiste chilien s’est surtout fait connaître à travers sa série de photos de danseuses brodées. Fasciné par la délicatesse de leurs mouvements et l’élégance des danseuses figurant sur des photos vintage récupérées dans de vieux magazines de mode, Jose va insuffler une nouvelle vie à ces danseuses en parant leurs costumes de fils colorés. Ainsi, il redonne vie à ces vieilles photos en y ajoutant des broderies de couleurs vives qui viennent souligner la dynamique de leurs mouvements figés. Chaque ligne de broderie invite le spectateur à rêver avec lui…

 Diana Adams

JoseRomussi

goldeditions_9 Ballerina S-N

Jose Romussi s’intéresse à tout. Il dit lui-même qu’« il y a beaucoup plus à voir que ce qui est tangible et visible » et affirme être convaincu que tout n’a pas été fait ou inventé. C’est pourquoi il travaille constamment à explorer et découvrir de nouvelles techniques et matériaux pour exprimer et représenter ses idées.

De même, il affirme à qui veut l’entendre que « l’Art ne peut pas être critiqué car chaque erreur est une nouvelle création » ; comme le montre cette série réalisée à partir des photos de Rocio Aguirre qui mêle à la fois photo, broderie et typographie. Selon Jose, la création se nourrit de gestes quotidiens, d’une mauvaise idée ou d’un accident.

Artcannot1

life-is-beautiful LONDONMAP RAINBOW

Son travail mêle la délicatesse et la préciosité à la modernité. Ainsi, son dernier travail en date montre combien ses œuvres sont poétiques. En utilisant toujours le même procédé (utilisation de photos en noir et blanc tirées de magazines), les broderies florales de Jose viennent sublimer ces jeunes filles. Dans ce contexte, les fleurs brodées sur leurs visages rappellent à la fois la vie, le caractère sauvage de la végétation qui s’enracine de toutes parts, la féminité et la pureté.

Portrait2 FLOWERS2 IMG_9505

José Romussi a déjà exposé ses œuvres à plusieurs reprises au Chili, à New York et à Berlin.

/INTERVIEW/

– Bonjour Jose, félicitations pour ton travail et encore merci de prendre le temps de répondre à mes questions. Je me demandais, tout simplement, depuis combien de temps est-ce que tu couds ? comment as-tu commencé ?

J : Merci à toi ! J’ai commencé les collages et la couture courant 2011.

– Il me semble que tu brodes à la main et à la machine sur tes photos. Pourquoi ce choix ? As-tu une préférence ?

J : J’ai commencé à broder à la main et je continue toujours d’ailleurs. C’est vrai qu’il y a quelques travaux que j’ai réalisés à la machine à coudre, bien que je ne sache pas très bien m’en servir. Donc je préfère broder à la main.

– Pourquoi avoir quitté New York pour t’installer à Berlin ? Ici à Paris, on entend souvent dire que Berlin est « the place to be » pour les jeunes artistes, qu’en penses-tu ? Depuis combien de temps vis-tu à Berlin ? Est-ce qu’il t’arrive de vouloir retourner au Chili ?

J: Ahah, c’est New York qui m’a quitté, pas moi. Je ne me suis jamais fait à la vie là-bas. Quand je suis arrivé à Berlin, au contraire, je m’y suis plu immédiatement. C’est une ville plus détendue et les gens te sourient dans la rue ! Le sentiment de convivialité qui habite cette ville me plaît beaucoup, tout comme le fait que la ville soit décentralisée. Cela fait deux ans maintenant que je vis à Berlin et j’aime beaucoup traîner dans le quartier de Pankow, j’ai découvert des endroits très intéressants là-bas dernièrement. Oui, bien sûr je rentrerai au Chili un jour…

– Quel est le projet sur lequel tu travailles en ce moment ?

J: En ce moment, je travaille sur un projet pour Ubahn (le métro berlinois). Il s’agit d’un concours ouvert que j’ai remporté en début d’année et qui sera présenté le 1er Novembre. Je travaille aussi pour l’Hôtel Sheraton en Floride et mon troisième projet est plus personnel,  je travaille en collaboration avec des photographes.

– Quels artistes admires-tu et quelles sont tes sources d’inspiration ?

J: Il y en a beaucoup comme par exemple John Stezaker dont j’admire la simplicité et le génie. J’aime également beaucoup la manière utilisée par Frida Khalo pour exprimer ses émotions. L’inspiration me vient de mon quotidien, des situations que je vis.

– Quand et où aura lieu ta prochaine exposition ?

J: Le 14 novembre 2013, à Gestalten space mitte (Berlín).

Merci Jose !

Jetez un œil à son site : http://cargocollective.com/joseromussi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :