La broderie contemplative de Jazmín Berakha

Depuis quelques temps déjà, l’artiste textile argentine Jazmín Berakha inonde les blogs artistiques de ses charmantes et inspirantes créations. Bien qu’elle touche à différents médias, l’artiste s’est donné comme challenge d’explorer l’art contemporain munie, non pas d’un peigne fin, mais d’une aiguille !

jazmin-berakha-multi-patterned-embroidery-041

tumblr_lkq9n4UaR71qjp6a9o1_500 tumblr_lkddd0muVQ1qjp6a9o1_r1_500 tumblr_lkdddiDiyE1qjp6a9o1_r1_500

A regarder ses créations, on comprend vite que cette artiste est fascinée par les imprimés et des motifs textiles. Qu’il s’agisse d’illustrations abstraites laissant deviner un patchwork de tissus ou encore de portraits de femmes en pleine contemplation, le constat est sans appel : Jazmín Berakha est une férue de broderie qui vit dans un monde on ne peut moins graphique et coloré !

D’après ses propres mots, son « travail consiste à explorer les possibilités du textile dans l’art contemporain ». C’est donc pour ce faire (et pour nous ravir) qu’elle brode de fins et élégants motifs aux couleurs éclatantes.

tumblr_lwk6ks3aE91qjp6a9o1_500

Contemplatif je le veux !

S’il est évident que l’acte de broder nécessite de faire preuve d’une patience infinie, force est de constater que cette pratique procure un sentiment de détente et de relaxation, comme cela s’opère dans nombre d’activités manuelles.

Le processus créatif, lent et précis à la fois, requiert une telle concentration que l’artiste qui maîtrise son geste arrive à s’en défaire, à s’échapper pour atteindre un sentiment de bien-être.

Une fois encore, ce processus s’apparente à une séance de méditation. Peut-être cela explique t-il le fait que femmes brodées de Jazmín aient l’air si sereines. En les examinant chacune à son activité, nous sommes à notre tour happés par leur tranquillité.

Lorsqu’on sait que l’artiste défend l’idée selon laquelle « there is no place to hurry », on peut comprendre cette série de borderies comme un appel à la pleine conscience et à la contemplation douce et légère. Si on poussait un peu, on pourrait penser que l’artiste fait l’apologie du mouvement slow, mais peut-être est-ce exagéré…

Une chose est sûre, Jazmín Berakha fait de la broderie un art résolument moderne !

jazmin-berakha-3

Jazmín Berakha a exposé ses broderies à diverses occasions à Buenos Aires, New York, Paris, Berlin, etc.

jazmin-berakha-8

INTERVIEW :

La première question qui me vient à l’esprit est « Que penses-tu des vêtement unis ? » Est-ce que cette obsession des imprimés se retrouve dans ta garde robe ou c’est simplement que tu aimes les broder des motifs ?

Je crois que c’est une obsession qui se retrouve plus dans mon travail que dans mon quotidien et non, je n’ai pas pour habitude de porter des vêtements à motifs.

As-tu déjà pensé à monter ta ligne de vêtements ?

Non, pas pour le moment. Ce n’est pas tant l’industrie textile qui m’intéresse mais plus le textile comme outil de travail.

Quelle formation as-tu reçu ? Dans quels domaines as-tu travaillé auparavant ?

J’ai étudié beaucoup de choses : l’art, le design graphique, la mode… toutes ces disciplines se retrouvent d’une manière ou d’une autre dans mon travail. En plus de mon travail personnel, j’ai réalisé des collaborations avec d’autres artistes et cela m’arrive toujours de façon ponctuelle. Je conçois des pochettes de disques, des couvertures de livres ou d’autres supports. Etant habituée à travailler seule dans mon studio, c’est très différent pour moi de travailler en collaboration avec d’autres personnes. C’est intéressant et à la fois, le fait de développer des idées à plusieurs relève du challenge pour moi.

Comment ça t’est venu ? Je veux dire, tu aurais pu utiliser un autre medium pour créer des imprimés et motifs aux mille couleurs, alors pourquoi la broderie ?

Ça m’est venu comme ça, de manière totalement improvisée. Je n’avais jamais brodé avant. Si je devais donner une caractéristique qui’ m’a fait me tourner vers la broderie, ça serait la texture, ce matériel fragile et subtil, imperceptible et pourtant tellement évident.

Sur quoi travailles-tu en ce moment ?

Je prépare une exposition à Buenos Aires qui aura lieu dans 2 mois et dans laquelle j’analyse les possibilités pour sortir de la surface plane, de la bidimension de la toile et des motifs. Je travaille avec des modules, comme des blocs de texture, et je les structure de différentes façons pour obtenir une espèce d’exemplaire d’échantillons.

Dans quel environnement est-ce que tu travailles ?

Je travaillais dans un studio, mais maintenant que j’ai un enfant, je travaille depuis chez moi.
Quand tu ne brodes pas, qu’est-ce que tu aimes faire ? Comment occupes-tu tes journées ?

Par dessus tout, passer du temps avec mon fils, dessiner, lire et jouer avec lui.

Qu’est-ce qui te rend fière ?

Quand je vois le résultat concret de ce qui, au départ, n’était qu’un embryon, une idée abstraite qui s’est développée et a pris forme.

Est-ce difficile d’être une artiste dans une ville comme Buenos Aires ?

Difficile, je ne sais pas, cela dépend de quel point de vue tu te places. Selon les standards européens ou américains, oui c’est difficile d’être artiste à Buenos Aires. Mais ce qui est difficile rend plus fort. Cette difficulté apporte un désir supplémentaire de travailler, implique un effort à chaque étape et aucun soutien. Cela génère une variété de possibilités qu’un système stable ne permettrait pas.
tumblr_lkddjr2HKW1qjp6a9o1_500

Pour voir plus de ses jolies broderies et suivre l’actualité de Jazmín Berakha

>> 2 adresses : son site et son blog ! Bonne visite !

tumblr_lkq9kcMkFe1qjp6a9o1_400

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :